Les goûts et les couleurs : on en discute pour parfaire son intérieur

Faire appel à un décorateur d’intérieur, c’est onéreux. En plus, cela signifie laisser un étranger pénétrer dans son intimité et y imposer sa loi. Il est préférable, et nettement plus amusant, de décorer et d’aménager soi-même son cocon. Voici quelques astuces pour vous aider à faire de votre maison un lieu qui vous ressemble.

La base : définir ses couleurs afin d’imposer son univers

Décorer son intérieur commence par déterminer le style dans lequel on souhaite vivre. Le choix des couleurs importe dans ce sens que c’est le premier élément qui définira l’atmosphère de la pièce. Le volume de la pièce délimitera le nombre de couleurs possibles. Une grande surface intègre facilement – et au maximum- trois teintes. Une plus petite superficie s’en contente d’une. L’orientation et la luminosité de l’endroit déterminent la couleur dominante. Il faut quelque chose qui éclaire les recoins sombres et inversement. Enfin, sachez que les pièces en elle-même se choisissent des teintes. Le salon se veut tendance et personnel. Il doit refléter la personnalité du propriétaire, car c’est ce qu’un visiteur va principalement lire de lui. La ou les couleurs de la chambre à coucher appellent normalement à la détente. La cuisine, qui devient parfois la principale pièce de vie, se veut tonique et vivante. De même que la salle de bains. 

Jongler entre savoir-faire et coquetterie dans un espace réduit

Les difficultés immobilières font que la surface des logements s’amenuise de plus en plus. Pour avoir un intérieur accueillant et bien rangé, il faut redoubler d’ingéniosité. Les meubles malins, tels que le canapé convertible sont une solution efficace. D’ailleurs, il existe des sofas qui se déclinent en superposé, pour avoir finalement un ensemble de couchage trois places. A part ce canapé, mieux vaut privilégier les poufs et les tabourets côté assises. La table à manger avec rallonges, qui tient parfaitement dans un espace exigu tout en permettant de recevoir est un indispensable. De même que la table basse avec plateau coulissant. Les placards disséminés par-ci par-là aident à garder le lieu ordonné. Les solutions de rangement se cachent dans les étagères modulables et suspendues. La cuisine s’accommode d’une configuration en hauteur, avec un plan de travail encastré ou un tiroir multi usages par exemple.  

Ne pas se laisser étourdir par un trop grand espace

Le risque, avec la grandeur, c’est la folie qu’elle entraîne. Parfois, afin de pallier au vide qui entraîne une impression d’inachevé, le propriétaire surcharge la pièce. L’astuce consiste à savoir disposer. Les meubles passe-partout comme le canapé convertible conviennent partout. Dans une grande maison, ils servent à zoner les pièces. Un sofa accessoirisé vient diviser une grande salle en espace salon-salle à manger. Les bibelots comblent les vides sans devenir encombrants. Alors lâchez-vous côté décoration. Une chambre trop grande manque parfois de chaleur. L’ajout de tapis et d’un pouf avec table basse suffit à la compartimenter et rajoute à son intimité. Un coin lecture permet de remplir la superficie. Préférez un papier peint graphique, plutôt qu’une couleur unie, afin de tasser légèrement l’espace. Une cuisine gigantesque symbolise le rêve de tous les mordus de cuisine. Toutes les fantaisies y sont permises, à condition de respecter la règle des trois pôles d’activités. 

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *